Les fidèles du Boukornine

mercredi 9 juillet 2008

Violence dans nos stades : Suivi d’une maladie chronique



Cela fait des dizaines d’années déjà que le foot chez nous ressemble un peu trop à un sport de combat. Les propos racistes, les insultes, les coups de poings et parfois même les coups de matraque sont de règle que ce soit au stade d’El Menzah, de Sfax ou d’ailleurs.

En 1971, les supporters de l’Espérance Sportive de Tunis, déjà en avance par rapport aux autres supporters, avaient complètement brûlé le stade d’El Menzah, excusez du peu, pour manifester leur mécontentement face à une décision de la Fédération Tunisienne de Football. Cet incident là coûta au club de la capitale le championnat qui a été offert, pour punir « l’emkachkha », au Club Sportif Sfaxien alors vice champion.

Durant les années 90, les incidents de Béja en match de coupe dans une rencontre qui opposait « curieusement » (encore) l’Espérance à l’olympique de Béja. En dépit de la piètre performance des deux équipes durant ce match là, une confrontation tout aussi intéressante se déroulait dans les gradins. Résultats des faits : des dizaines de morts et encore plus de blessés et au passage un match arrêté et rejoué par la suite. Bien sûr, on n’a pas les chiffres exacts ce qui est probablement dû à la traditionnelle absence de transparence (Un problème de météo sûrement).

Quelques années plus tard, le désormais célèbre « incident du péage » éclata entre les supporters espérantistes (Non ?! encore eux ?!) et leurs « amis » sahéliens. Mais cette fois-ci c’était la faute aux étoilistes, dit-on, qui revenaient mécontents d’un nul du stade Abdelaziz Chetioui contre l’équipe la plus soporifique qu’ait connu le championnat tunisien à savoir l’Etoile Olympique de la goulette et du Kram. Bilan : 876 blessés, un spectacle digne de Fallouja et 432 d’arrestations. (Détrompez vous les chiffres sont absolument faux je voulais seulement savoir l’effet que cela faisait de détenir pour une fois l’information exacte)

Bien entendu, cela va de soit que les derbys se terminent quasiment toujours par une pluie diluvienne de pavés qui s’écrasent tantôt sur des pare-brises, tantôt sur des crânes en fonction de l’habileté du lanceur et de la masse de l’objet volant.

Durant cette dernière saison 2007/2008, on a touché le fond de la stupidité. Certes Hannibal Tv est venue renforcer la scène médiatique et a mis à nu toutes ces tares qui rongeaient notre football depuis bien longtemps. Sûrement que ces images existaient bien avant mais le langage trop politiquement correct de la TV7 ne pouvait alors décrire fidèlement les obscénités qui se déroulaient réellement.

Cette année on a donc eu droit aux images prises sur le vif des guerres de Bizerte, menée contre le peuple (ennemi ?!) du Club Africain et celle de Makther où la barbarie a atteint des sommets. (Plus de détails ici) et finalement celle de Radés où le public étoiliste n’a pas lésiné sur les efforts et a tout cassé, tout brûlé même un camion de pompiers et une partie de la forêt de Radés (Après des investigations poussées, il a été prouvé que l’arbitre allemand était végétarien d’où ce geste qui paraissait au début insensé) pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de trois buts refusés par l’arbitre allemand selon leur dires.

Je pense que je vais m’arrêter de citer des exemples par crainte que ce violent mal de tête ne soit en rapport avec un pic hypertensif. (cf. cours HTA cardiologie)

Mais qu’est-ce que c’est que ce championnat pourri ? Que cette absence totale de civisme ?

Je m’en fous royalement que l’arbitre allemand vous ait lésé ou non. Vous pouvez (comme moi) exprimer votre révolte par écrit ou en chantant ou même en dansant si vous voulez. Mais ayez au moins l’esprit citoyen et arrêtez vos sauvageries. Je réclame de droit d'aller voir un match sans avoir la peur au ventre, sans méditer toute la veille comme si je partais en guerre.

Ce n’est qu’un jeu où l’on peut perdre ou gagner et l’arbitre est un être humain avant tout. Ce sont aussi ces fautes d’arbitrage qui font le charme du football.

J’en ai marre aussi (Défoulement oblige) de voir des résultats de matchs utilisés pour crier à la persécution de toute une région. (Dans ce contexte, je ne veux pas citer Slaheddine Zahaf et son célèbre cogito : « Yekrhouna donc je suis. »)

Sinon la pétanque est un sport fort sympathique…

7 commentaires:

Carpe Diem a dit…

Excellent post! j'aime bien ton humour décalé:) Sinon, je voulais juste remarquer que la violence dans le foot, on en voit partout dans le monde. Par contre, les raisons d'un tel comportement diffèrent d'un pays à l'autre...

lanceur de pierre a dit…

Une boule de pétanque sur la tête ça fait beaucoup plus de mal mais heureusement que dans ce jeu on ne peut pas vraiment tricher, de plus on est souvent champion en la matière c'est ce qui explique notre prédisposition au jet de projectile quelconque . Par exemple dans notre région parmi les oliveraies, on a la fâcheuse habitude de s'entrainer au lancement de pierre et autre objet à portée de main. Cela fait de nous d'excellentes catapultes .J'en connnais qui lançaient des pierres à la verticale à des hauteurs vertigineuses . Ce sont généralement d'excellents bergers . Je pense que l'on devrait à chaque sortie de match organiser un concours de lancée de pierre, à ce jeu là, il ne fait aucun doute que les sahéliens l'emporteraient haut la main . Pour cela on pourrait mettre une représentation de l'individu coupable , cela soulagerait tous ceux qui voudraient se venger de lui l'espace de quelques jet de cailloux .

أرابيـكا a dit…

j'ai bien aimée le cogito de zahhaf :)) très bien dis sinon trop de gens prends le foot, les stades en particulier pour un espace de protestation ,de défoulement,ou ils peuvent crier leurs rage ou prés d'un arbitre ou d'un ballon sans trop se méfier c'est un sorte de thérapie car ils n'ont vraiment pas le droit de crier ailleurs

Anonyme a dit…

"Je pense que je vais m’arrêter de citer des exemples par crainte que ce violent mal de tête ne soit en rapport avec un pic hypertensif. (cf. cours HTA cardiologie)"

>>>> Ah Khalil c une vrai réaction post-control (lol), je pense méme que le certif de cardio t'a fait beaucoup de mal en cette 3ème année!!

Khalil a dit…

-----> Khouya Carpe diem
Je te remercie pour ton compliment, j'espère être toujours à la hauteur de tes attentes khouya Slim.
La violence dans le foot existe certes partout mais on ne voit pas dans beaucoup de pays des scènes comme celle de Makther ou de Bizerte. Les raisons? Chez nous c'est quoi les raisons d'après toi? la jeunesse aux bords de la crise de nerfs? l'absence d'intérêt du tunisien aux autres moyens de distraction?
----->Lanceur de pierre
Un message très sympathique :) J'ai éclaté de rire en le lisant. Je pense que ta proposition est l'une des rares à pouvoir changer réellement changer le cap de notre jeunesse vers cette violence maladive.
----->Arabica
:)
Heureusement pour toute la Tunisie que Zahaf est parti maitenant :)
On sent dans la manière de chanter de certains supporters et dans leur obstination à tout casser à chaque fois que l'occasion se présente, que ces jeunes ne se sentent réellement forts et influents que lorsqu'ils sont épaulés par quelques 20000 spectateurs qui chantent pour la même cause. Inconsciemment, c'est peut-être eux même que ces gens là supportent quand ils vont au stade et que ça n'a finalement aucun rapport avec le foot. C'est une sorte de thérapie collective comme tu dis. Comme dans le groupe des "mal dans leur peau anonymes" :)
------>Anonyme
Maghroum bel 9raya yakhi? :) La cardiologie est un des plus beaux chapitres de la médecine pour ton information.
J'aimerai bien connaitre ton avis sur le sujet de ce texte maintenant que je connais ton interprétation des à côtés.

Mourad a dit…

Oh le football en Tunisie, quel gros gâchis. Quand je vois toute cette bande d'écervelés extrêmistes (car je ne trouve pas d'autre mot) s'arracher une corde vocale en criant, se bagarrer, s'insulter les uns les autres, se traiter de tous les noms d'oiseaux possibles et imaginables, j'ai envie de leur dire: "oh les gars, calmez-vous, vous allez vous faire mal. Buvez plutôt une citronnade." Ne comptez pas sur moi qui suis clubiste pour insulter la mère de l'espérantiste ou pour casser sa voiture, je n'en vois tout simplement pas l'utilité

Anonyme a dit…

bien dit, bien decrit ; et la petanque est un sport tres sympathique au contraire de ce que tu venais de glisser entre les lignes.
Ezzahra.