Les fidèles du Boukornine

mercredi 2 juillet 2008

La liberté d’expression au Trinidad and tobago


Le peuple du Trinidad and Tobago est constitué de gens forts sympathiques, très tolérants et joyeux de vivre et qui ont surtout pour fierté nationale une équipe de cricket de renommée mondiale et une équipe de football qui s’était même qualifiée pour la coupe du monde 2006 qui s’est déroulée en Allemagne. Ce qui n’est pas mal du tout pour un pays qui compte un peu plus d’un million d’habitants.

Le seul hic dans l’histoire reste la liberté d’expression dans cette petite contrée. Les citoyens n’ont en effet le droit de critiquer que dans le domaine du sport. Et ils le faisaient avec une telle virulence qui témoignait de leur grand savoir-faire en la matière.

Mais comme l’a si bien précisé son excellence Jacques Chirac dans une récente visite : « Le premier des droits de l’homme est de manger et de boire ». Et au Trinidad and Tobago on pouvait se rassasier rien que par les fruits des innombrables cocotiers et bananiers de l’île. Heureusement, finalement, que les noix de coco ont sauvé la mise.

4 commentaires:

pink_panther a dit…

c'est trés curieux,
comme une impression de déjà vu!
cette contrée me rapelle une autre là ou il n'y a malheureusement pas de noix de coco:)

Khalil a dit…

Ah bon ?! Une impression de déjà vu ?
C'est très bizarre Pink ! :D

pink_panther a dit…

non, je dis du n'importe quoi,
c'est de l'épilepsie visuelle;)

jbeli a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.