Les fidèles du Boukornine

jeudi 30 avril 2009

cauchemar pandémo-chaotique

Le virus porcin avait annoncé la couleur dés le départ. On s'y attendait tous.

La pandémie est enfin là!



Les universités, lycées, collèges, écoles et toutes les administrations possibles et imaginables ont fermé « momentanément » leurs portes. Les rues tunisoises ont toutes revêtues un aspect des plus livides digne du couvre-feu qui a paralysé la vie tunisienne au moment des fameuses « grèves du pain » de la fin du siècle dernier.



On se tourne les pouces à la maison. On écrit… et on écrit encore par peur de se voir dans quelques jours ensevelis six pieds sous terre… comme pour laisser une trace de son passage éphémère en vue d’un départ prématuré éventuel et même de plus en plus probable.

Tv7 contrairement à ses habitudes a couvert d’une façon remarquable cette pandémie, relayant une information claire, limpide et transparente. La « news bar » qui défilait en bas de l’écran pouvait en attester…



Le bilan national et international de cette nouvelle pandémie s’alourdissait avec une vitesse faisant sérieusement craindre l’extinction de l’espèce humaine au bout de quelques mois…



Les responsables de l’Organisation Mondiale de la Santé, affolés qu’ils étaient ont pour certains fini par s’ouvrir les veines par peur d’attraper le virus.



La blogosphère n’a, elle aussi, pas dérogé à l’ambiance de panique généralisée qui s’étendait des contrebandiers de Ben Guerdane aux « blue-eyed » du Cap Serate.



Des férus défenseurs de la laïcité et de l’athéisme ont fini par se convertir de peur d’un châtiment divin qui se faisait imminent à en croire les religions qu’ils s’étaient pourtant longtemps refusé à croire…



Les vaillants défenseurs de l’Islam, toujours prêts à bondir sur qui osait critiquer l’Islam et ses dérivés, se sont retrouvés en face d’une plage non pas autant déserte que désertée (par une population barricadée chez elle à double tours comme si un virus de l’ordre du micron ne pouvait pas traverser…) une bouteille de whisky à la main… Buvant à la régalade…

Leurs convictions s’étant ébranlées par la dernière tournure des faits…



Mais dans la blogosphère il y a aussi, il faut reconnaître, ceux que la pandémie n’avait que légèrement touché. Ils semblaient impassibles, imperturbables, toujours avec la même quiétude. Avec les mêmes textes poétiques gais et chantants une joie de vivre tellement insolente dans un moment aussi critique.



Je n’avais même pas fini de parcourir cette étonnante blogosphère… Que je me réveillais en sursaut, le corps recouvert de sueurs froides et le cœur battant la chamade.

Ce n’était qu’un mauvais rêve… un cauchemar pandémo-chaotique… Il n’en est rien, en réalité…

J’en étais particulièrement heureux… A trois heures du matin, les gens qui se lèveront tôt le lendemain sont censés ronfler ou rêver voire même rêver de ronfler… J’étais comme un pauvre fou, assis sur le bord de mon lit, au chevet de ma couverture défaite que j’essayais curieusement de calmer…



Par la suite, j’allumai mon ordinateur comme pour fêter le bout d’un tunnel dont je ne voyais pas le fond.

C’est alors que sur mon compte twitter, fraichement activé, je pu lire : « L’OMS a fini par déclarer le niveau 5 […], au sixième échelon, ce sera la pandémie. […] Toute la population mondiale est menacée… »



J’éteignis mon ordinateur… Avec des sentiments mitigés… Bienheureux du fait que ce n’était qu’un cauchemar mais appréhendant fortement un lendemain qui s’est avéré potentiellement cauchemardesque.

mercredi 29 avril 2009

فنان مغلوب على أمرو



أنا فنان حزين مغلوب على أمري
محكوم نعيش منبوذ طول عمري
نغني على طول صوتي في ظلمة النفق
نتبنن رجع الصدى حتى ينقشع الغسق

نحلم بالشهرة و طموحي حب الجمهور
عايش مهموم وكل ليلة نبات مقهور
أكثر ركح هيبة طلعتلو كان في حانة
صوتي بحاح وقتلي قالوا وقت الصبح قد حان

نغني ونصور ونكتب ونلحن ولا مرة مهرجان طلبني
خاطر إسمو جورج وجاي من لبنان، عطاه ربي وغلبني
عايش وحدي في دار كراء في أعماق حي شعبي
وقتاش يا ربي تحن عليا، ونجني أخيراً ثمار تعبي

هرمت وصوتي ذبال، وإنقطع نهائياً الأمل
ضعفت وظهري تقوس ومشيت فيها فما العمل ؟

صحيبنا في دفينتو حضر نفر كبير
الكل ينعى فقيد الأغنية صاحب أجمل التعابير
أصبحت أغانيه تتخاطفها جميع الفنانات
من أضعف الأصوات إلى نجمات المهرجانات
ورسومو دارت العالم وتباعت بالمليارات
سافرت وراسمها في قبر لا شافت عين ولا رات

وهنا أعزائي القراء تكون حكايتنا وفات
والمغزى باش تنجح يا فنان لازمتلك شهادة وفاة



lundi 27 avril 2009

Une "potentielle pandémie" de grippe porcine... Mais cela ne nous concerne pas...


Pour commencer, et au cas où vous ne le sauriez pas, l'épidémie se définit en tant qu'un phénomène limité dans le temps et l'espace contrairement à la pandémie qui franchit toutes ces barrières virtuelles entre tous les pays du globe.

Le virus de la grippe est un virus extrêmement variable et du fait de cette grande aptitude à muter, des pandémies de grippe surviennent à intervalles réguliers (10 à 40 ans) avec une gravité variable.

Rien qu'à travers le vingtième siècle, le monde a assisté, impuissant à pas moins de trois pandémies:
*1918-19: La grippe espagnole: qui a causé la perte de plus de 20 millions de personnes.
*1957-58: La grippe asiatique: 70.000 morts aux USA.
*1968-69: La grippe de Hong-Kong: 34.000 morts aux USA.

Avec l'apparition de ce nouveau virus qui s'est d'abord déclaré au Mexique, les craintes d'une nouvelle pandémie ont ressurgi.

Le monde est en état d'alerte.
Les Etats-unis, après le recensement de vingt cas sans aucun décès, ont déclaré "l'état d'urgence sanitaire". Le Canada est aussi touché. d'autres pays un peu partout, présentent des cas suspects comme la France, la Nouvelle Zélande, l'Australie, Israël, l'Espagne et le Brésil.

Il faut savoir qu'il n'y a pas de vaccin efficace pour l'homme mais qu'il existe bel et bien un traitement: le Tamiflu de Roche, un médicament à base d'oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire. Mais avons-nous un stock assez fourni pour faire face à un éventuel état de crise ?

L'OMS a tiré la sonnette d'alarme qualifiant la situation de "grave", "imprévisible" et "évolue vite" et mettant en garde contre le "potentiel pandémique" du nouveau virus. recommandant "que tous les pays intensifient leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie"

Après que les médias tunisiens aient couverts (littéralement) les différentes épidémies d'Encéphalopathie Spongiforme Bovine (ESB) encore appelée Vache folle, ou celle de la grippe aviaire avec une opacité des plus exemplaires laissant libre court aux rumeurs les plus extravagantes.

Nous réclamons, cette fois-ci, une transparence digne de ce pays de la méditerranée et des mesures sanitaires efficaces, pour une gestion respectable de cette éventuelle crise...
Parce que contrairement aux idées reçues, nous sommes tous concernés par ces épidémies... Et nous avons au moins le droit de savoir!

vendredi 24 avril 2009

Concernant la fameuse affaire de l'étudiante en médecine, gardez la tête froide !!

Arrêtez de crier à l'injustice, d'accuser à tort et à travers alors que vous n'en savez rien de cette affaire. Vous n'avez écouté qu'une seule version (moi aussi d'ailleurs). Mais a-t-on entendu seulement une seule fois l'étudiante en question ?
J'ai suivi de prés cette affaire, et pris d'un élan de révolte, j'allais m'y engager avec ferveur dés le départ après avoir assisté au discours du doyen.
J'ai eu la présence d'esprit d'attendre que le procès ait lieu, que la justice se prononce. On est dans un pays de droit (normalement). Il y a un principe nommé: PRESEMPTION d'INNOCENCE!
C'est inconcevable d'aller lyncher une personne (peu importe son statut) pour peu qu'on ait entendu une histoire dont on ne serait même pas sûrs. (un groupe sur facebook est très loin de ce qu'on pourrait appeler une source bien informée)

Cela étant dit, j'ai été moi-même parmi les signataires de la pétition "pour que l'étudiante ne soit pas inscrite en 4ème année de médecine" parce que j'ai confiance en mon doyen qui est précédé, faut-il le rappeler, par une réputation des plus brillantissimes.


Ce dont je suis sûr au moins c'est que j'attends d'avoir tous les éléments de l'affaire en main pour pouvoir me forger une opinion et essayer de la défendre.

En attendant... Je vous appelle à ne surtout pas vous enflammer!

mercredi 22 avril 2009

Entre les blondes et les brunes, ici on préfère les moustachues !


Vous vous êtes surement demandés un jour ou l’autre, pourquoi ici bas, le nombre de moustachues est si élevé.
Sans trop attendre, je vous file tout de suite la réponse tant escomptée :
De son nom médical : l’hirsutisme idiopathique, cette pathologie (qui touche, j’espère que vous l’aurez compris, les femmes) est caractérisée par une hyperactivité d’une enzyme : la 5-alpha réductase entrainant l’apparition d’une pilosité dans des zones sous la dépendance des hormones androgènes (moustache, barbe…). On apprend aussi en parcourant quelques revues médicales que cette pathologie est très fréquente chez les femmes d’origine méditerranéenne et qu’elle survient dans un contexte familial. (Ceci implique qu’on pourrait très bien avoir des familles de moustachues.)
On n’a jamais contesté le fait de n’avoir presque pas de ressources naturelles, d’être un pays (éternellement) en voie de développement, d’être ravagé par la boue quand il pleut et par les moustiques quand le soleil pointe son nez… Mais de là à avoir la plus grande prévalence au monde de femmes moustachues… C’en devient cruellement révoltant !
A bon entendeur, salut !

lundi 20 avril 2009

صحيح كبرنا أما نعنبو إلي يفسدها... هيّـا بنا نلعَـب



بعد الإستدعاء من اللص رقم واحد.

* خمس هدايا نتمنّى يهديوهالي

1- playstation3
2- تاليفون بورتابل بالويفي باش نبدى نفيس على العباد كيما الزبراط :)
3- ورقة بروموسبور نربح بيها خمسة مئة مليون وخمسة مئة وخمسة وخمسين مليم...
4- باسبور ديبلوماتيك.
5- بطولة تهديهالي الهمهاما.

* خمس عباد ماذا بيّ نضربهم

1- كريم حقي (مدافع تونسي ياسر ضاربو في روحو)
2- مادام يمينة (معلمة قراتني في السنة الرابعة حمراء، كانت حاكمة عليا بعقوبة أسبوعية... وكي نجيبهالها تقطعها وتلوحها قدامي)
3- كل إنسان يمشي في بالو إلي كي يعمل ركعتين يولي عندو الحق يدخل ويخرج لجهنم بدون فيزا ولا مرور عبر الديوانة.
4- واحد بعتلو بورتابل في عام السادسة ثانوي متاعي، قلبني في ثمانين دينار مشى يعيش في الخليج وإلى حد الآن ما رجعش لتونس (وهاني نستنى فيه)
5- واحد متعدي في الثنية لا في بالو لا في درايتو نفش فيه غيضي، وفي الآخر نقلو سامحني، راني غلطت فيك..

*خمسة إجراءات نتّخذها كان جيت رئيس

1- نخصص جراية بعشرة آلاف دولار لكل مدون تونسي.
2- نخرج عمار للتقاعد.
3- نولي نخطب بالعامية باش الناس الكل تفهمني.
4- نبني نفق سري يوليو يحرقوا منو الشباب في كل "الأمن والأمان"
5- أقيم بإنشاء ديوان المظالم، ويكون بإمكان أي تونسي أن يتوجهلي برسالة يشكيلي من أي عبد هضملو حقو.

*خمسة أشخاص نحبّ نعيش معاهم

1- العائلة الموسعة.
2- بنت الناس (أو مكبوبة السعد)
3- سمير لوصيف
4- شارل آزنافور
5- جاك برال

* خمسة حاجات نعملهم كان نعرف روحي نموت غدوة

1- نتوضى، نصلي ركعتين ونحكي مع ربي.
2- نطلع لقمة جبل بوقرنين، ونقعد نغني على طول صوتي.
3- نصفي برشة حسابات ما يلزمش نمشي ويقعدوا معلقين.
4- نهز فلوسي الكل ونعطيهم لكلوشار مطيش في الشارع. باش هكاكة نهار الفرق متاعي، حتى طحا... ما يسألهم: شنوة خلى خليل ؟
5- نكتب وصية نفرغ فيها قلبي، باش ما نمشيش وقلبي معبي على حتى حد وإنجم نرقد متهني.

نستدعى بدوري كل من:
1- بينك بانتر.
2- الزبراط
3- بنت عايلة
4- متاليستيك
5- الدوعاجي

dimanche 19 avril 2009

سمير لوصيف، الموهبة المغمورة



سمير لوصيف، الإبن البار لمنطقة الجبل الأحمر، صاحب الصوت الشجي والطلعة البهية (موش ياسر) والإمكانيات العقلية الهائلة (ييييييكذب)

حسب رأيي المتواضع، "الأستاذ" سمير لوصيف أقوى صوت موجود حالياً على الساحة الفنية، هارباً هروب بلطفي بوشناق، صابر الرباعي وكل من تسول له نفسه المريضة باش يقارن روحو بأمير الفن الشعبي.

كيف سمير يقوم يتغنى بجمال "بنت الحي" أو "يتحيها لله" وإلا حتى يعاير "وردة" دار الجيران إلي صانها مدة طويلة وباعتو بثمن بخس ويشكي بيها ل"قاضي الأحكام"... ما تلقى ما تزيد بعدو، ويوفى الكلام والصلاة على النبي... وأغنيتو "يا ميمتي الغالية" من أجمل الأغاني إلي تغنات على الأم.

ولمجرد الإشارة فإنو سمير حصلو الشرف العديد من المرات أنو غنى في صالات ذات صيت عالمي كيما على سبيل الذكر ولا الحصر، صالة الزينيت الباريزية، إلي غنات فيها أم كلثوم وغنى فيها عبد الحليم. ولكن الحقيقة، سمير ما غناش في حفلة وحدو وإنما مع أسماء فنها يقززلي الحس الفني إلي نربي فيه عندي مدة كيما زينة القصرينية أو فاطمة بوساحة (الله معافينا). وهذا حديث آخر...

يقول القائل وين المشكل ؟ وكيما تسائل تلامذة مسرحية مدرسة المشاغبين "وين السؤال" ؟

المشكل "عزيزي القارئ" (خطفتها من جريدة الصريح هذه)، أنه سمير لم يتمكن من الإنتشار عربياً ولا إفريقياً (ما فماش علاش ما نسمعوش الشعب الموزمبيقي يردد:" جو ني مار منك يا الحبيبة") ولا حتى جهوياً في منطقة شمال إفريقيا مثلاً. وكيف تمشي للمغرب وإلا الجزائر وتسألهم على الفنان سمير لوصيف، قليل ياسر وين تلقى حد يعرفو.

وذلك يعود لأسباب واضحة وجلية.

من جهة سي سمير، موش قاري، مخو على قدو (الله غالب) وما عداش في المدرسة أكثر من ربع ساعة (حسب ما تتناقله معارف صحاح للشخص المعني بالأمر) وبالتالي، ما عندوش لا بعد النظر، لا عمق الفهم ...

ومن جهة ثانية المزود بصفة عامة محقور في تونس وموش لاقي حظو في وسائل الإعلام المحلية بينما تلقى الراي الجزائري (إلي موش خير من المزود متاعنا) مسموع في كل مكان وفخر لكل الجزائريين. وربي يعلم إلي فما برشة مغنين مزود عندك ما تسمع منهم (إلى جانب الكلام الزايد طبعاً) كان يلقاو الدعم الكافي (والجندوبي وغيرهم). ووالله حرام تلقى ناس تستعار من فن سمير لوصيف، خاطر فيه صوت المزود والزكرة ويرى فيها تنقيص لقيمتو.

أنا شخصياً نقولها وما نحشمش... سمير لوصيف هو الفنان رقم واحد حسب ذوقي إلي إذا كان يطلع منحط فإنه أمر خارج عن نطاقنا. (ومن غير تواضع مغلوط عندي الثقة إلي أنا ذواق و مانيش قعر)

يا سيدي مرة في منوعة متاع هاكل السلعة سمير الوافي، (أما نشهدلو الحقيقة، المنوعة إلي يقدم فيها ماهيش خايبة) إستضاف سمير لوصيف، إلي من جملة الأسئلة، طلبوا منو باش يغني غناية "وترية" وكي قام الأمير يغني في "ع إلي جرى" الناس الكل تأثرت بقدراتو وبدات تفهم إلي الإنسان هذا رغم محدودية إمكانياتو العقلية عندو ما يقول في روحو.

وقبل ما نختم هذه التدوينة، نذكر إلي في فرنسا فما اليوم عملاق إسمو شارل أزنافور دوب ما طلع في بلادو حقروه وضحكوا عليه خاطر عندو البحة في صوتو (أقل من بحة قاسم الكافي)، ياخي لم دبشو ومشى عمل حفلة في أمريكا، كانت فيها الصالة معبية لفمها وإرتجت بالتصفيق لذلك الفنان المغمور وكان خلى إنطباع ممتاز. وكي رجع لبلادو (محسن مضمن) ولاو الناس الكل تقول بيه... ونظراً لأننا نموتوا على النفط إلي نبعثوه خام ويرجعلنا مكرر وغالي نار...
انشالله ما نغلطوش نفس الغلطة مع أمير الفن الشعبي سمير لوصيف لأنو حتى هو ذهب أسمر.


vendredi 17 avril 2009

البطولة الوطنية لخطف أرواح الشبان بإستعمال كرة القدم بتونس




بطولة العام هذا وصلنا لأرقام قياسية متاع وفيات ناتجة بطريقة مباشرة أو غير مباشرة لكرة القدم، هاو مرة واحد ضربو ميترو وهو ماشي للدربي، وهاو واحد عمل "كريز كاردياك" اثر هدف تعديل الترجي في آخر لحظة أمام الهمهاما ماغير ما نحكيو على إلي ضربوه جماهير الفريق المنافس وغيرهم وغيرهم...
قريب باش يتلزوا يعملوا بجنب الأرقام متاع المخالفات والتسلل وعدد التصويبات نحو المرمى، عدد الضحايا، المجاريح
منهم والذين وافاهم الأجل المحتوم...

وهذا آرتيكل قديم كتبتو في الموضوع

شنية الحكاية زعمة ؟
توا بطولة عندنا باش واحد يفديها بروحو ؟
الحقيقة، ساهل برشة واحد ينقد ويذم أما أنا بيدي من الناس إلي كي يمشيو للستاد نستريسي جمعة كاملة قبل الماتش، وأثناء المقابلة نتحول لعبد مغاير تماماً...
ما يوصلش بيا الأمر للضرب، ولكن نغني بدون إنقطاع، نصيح ونشجع.. وكان تجي تقيسلي الضغط متاع الدم لاما تلقاه في السماء...
هذا مع العلم إلي فريقي لا يلعب على كأس ولا على بطولة...
في بلادنا وفي العالم الكل، كرة القدم تعدات مرتبة الهواية باش تولي ديانة...
ما فيهاش ملائكة وإلاه ولكن فيها عزرائيل يقبض الأرواح متاع المشجعين.

ومانيش من الناس إلي مغرومين بالفرجة على هموم الناس، لكن هذه فيديو قام بتسجيلها موقع النادي الصفاقسي فيها والدين الشاب إلي عمرو 20 سنة إلي توفى أثناء المباراة الأخيرة لللنادي في كأس العرب. لعل تنفعنا الذكرى، ونكونوا من أولي الألباب ونعرفوا إلي الدنيا فيها موت...


قبل ما تبدى المباراة، الملاعبية تقوم بالحركات الاحمائية... نهار كيما النهارات الكل.
أما فما فرخ صغير عمرو ما يعديش العشرين، يعلق في أعلام بين فضى وهواء. كل شيء يهون على جال الجمعية. انشالله بركة لولاد ينورونا...
ريح تهب أكثر من اللازم، في وقت قاتل، في وضع قاتل... في زمان قاتل.

يطيح صاحبنا... ينقل إلى المستشفى في حالة خطيرة... بعد مدة، يتوفى...
هذي حكاية حزينة بين آلاف الحكايات... نردوا بالنا على سلامة وليداتنا في المستقبل...


ربي يصبر أهالي إلي فقدناهم، ويرحمهم الكل...


video

dimanche 12 avril 2009

Quand l’animateur Naoufel de Mosaïque FM appelle en direct à la censure du blog de Zabrat


Vous êtes peut-être aussi subjugués que moi en assistant à la surmédiatisation de Karim Ghariani, cet étudiant de 19 ans qui a certes trouvé un moyen de faciliter la démonstration d’un théorème mathématique. N’étant pas du domaine je laisse le soin au professeur Elyés Jouini, interrogé par le journal électronique Leaders sur le sujet avait répondu :

« Le résultat sur les nombres de Bernoulli n'est pas nouveau. On peut notamment le trouver dans l'article de Gould qui lui même se réfère à des résultats très anciens. Si le but de Karim Ghariani était d'obtenir les nombres de Bernoulli sous formes de sommes finies, il y a un grand nombre de formules qui ont déjà été obtenues dans la littérature.

Cependant, la preuve de Karim Ghariani a l'avantage de la simplicité et ne fait appel qu'à des raisonnements élémentaires. C'est la preuve d'un esprit bien fait mais ne constitue nullement une avancée mathématique.

L'introduction des nombres dits Karimation apparaît dès lors comme bien prétentieuse. D'autant plus qu'il n'est pas improbable que les nombres Knp introduits l'aient déjà été par un mathématicien ou un autre ayant travaillé sur les nombres de Bernoulli.

Il faut bien voir que la communauté mathématique archive et référence les résultats mais ne référence que rarement les démarches. Ainsi, on peut être sûr (ou presque) d'être le premier à prouver un résultat mais on ne peut jamais être sûr d'être le premier à utiliser une démarche donnée pour retrouver un résultat connu. Il n'en demeure pas moins que Karim Ghariani a fait preuve d'un certain talent et de finesse mathématique qu'il faut encourager. »

Il a donc reconnu que Karim Ghariani avait un certain talent mais je ne crois pas que ce soit légitime de le faire passer dans tous les médias du pays pour exposer d’une manière que je juge très prétentieuse (comme l’a si bien dit si Jouini), ses accomplissements comme s’il s’agissait d’un événement planétaire…

Beaucoup d’autres tunisiens auraient mérité le dixième de ce dont bénéficie actuellement celui qu’on veut à tout prix élever en tant que « L’enfant prodige des mathématiques en Tunisie ».

Le journal de 20h du dimanche 5 avril de Tunis 7, RTCI, Mosaïque FM, Leaders, partout sur facebook…

Tout cela, je le confie est à la limite du tolérable mais quand Naoufel, l’animateur « vedette » de la station radio Mosaïque FM qui recevait l’inévitable Karim Ghariani vient nous chanter de son air hautin que s’il avait du pouvoir il aurait censuré le blog de Zabrat pour la bassesse qui caractérise son blog… et surtout pour le fait que ce dernier a osé critiquer le nouveau messie tunisien avec des termes assez crus (il faut l’avouer)

Mais c’est justement cette manière de s’exprimer qui nous plait chez Zabrat. (moi-même étant un des fidèles de son blog)

De là à appeler à la censure d’un blog ?! Quel honneur M. Naoufel !

C’est quoi cette nouvelle mode d’appeler à chaque fois ouvertement à museler tel ou tel blog ?
C’est absolument inadmissible et prouve irréfutablement le manque de professionnalisme de ce journaliste qui devrait œuvrer pour promouvoir la liberté d’expression au lieu de jouer aux « apprentis Ammar » …

samedi 11 avril 2009

L’Association des Littéraires Anonymes

« Bonjour tout le monde.
C’est Samir.
Ceci est en fait, loin d’être mon vrai nom. Mais ici, vous m’appellerez ainsi et je répondrai.
Je voudrais commencer une nouvelle vie.

La vie m’a bousculé tant de fois. Ces méandres m’ont époustouflé, ma foi.
J’ai trouvé en ces mots un confort, un réconfort de tout ce que je n’aurai jamais et qui me tient à cœur… Tout ce que je n’ai jamais récité mais que j’ai toujours appris par cœur.
J’écris mes peines et mes joies, sur mon blog je suis le seul maître à bord, l’unique roi.
Je ne suis pas venu ici pour me désintoxiquer, loin de là.
Je suis venu partager mon expérience pour que d’autres âmes perdues, éperdues de littérature s’y mettent.
Parce que j’ai confiance en cette jeunesse qu’on sous-estime à mon goût. Cette même jeunesse qui sait créer un monde meilleur rien qu’en partant de la laideur des égouts.

C’est tout ce que j’avais à reconnaître. Tout ce que j’avais à dire.
Ceci n’est pas mon nom mais vous pouvez m’appeler Samir. »

« Au suivant… »

« Bonjour tout le monde.
C’est Jonathan.
Ceci est en fait, loin d’être mon vrai nom. Mais ici, vous m’appellerez ainsi et je répondrai.
Je voudrais commencer une nouvelle vie.

Toutes les filles s’étaient refusées à moi. Moi, qui cherchais désespérément à m’engager. Trop fragile pour m’engager avec l’armée, j’ai fini par m’engager dans des causes justes.
Je défends l’honneur des innocents derrière les barreaux, des jeunes militants pour leur survie, des opprimés et des laissés pour compte.
J’ai choisi d’honorer l’espèce humaine, de préserver sa dignité et d’être le gardien du temple sacré de la justice et de l’égalité.
Je ne suis certainement pas le seul, mais si je suis là aujourd’hui c’est certainement pas pour me vanter ou pour que vous m’applaudissiez.
Tout ce que je recherche, c’est de rassembler les masses dans ma direction pour qu’on puisse hausser de façon synchrone une même et puissante voix.
Pour que finalement, personne ne puisse nous chasser de notre voie.

C’est tout ce que j’avais à reconnaître. Tout le reste demeurera latent.
Ceci n’est pas mon vrai nom mais vous pouvez m’appeler Jonathan. »

« Au suivant… »

« Bonjour tout le monde.
C’est Feriel.
Ceci est en fait, loin d’être mon vrai nom. Mais ici, vous m’appellerez ainsi et je répondrai.
Je voudrais commencer une nouvelle vie.

Je suis cynique et mythomane.
Mon monde ne me plait guère.
J’arrive avec des lettres dans ma manne.
Je m’en vais avec un monde en pleine guerre.
J’écris que je souffre mais je ne souffre point.
Je clame qu’on me persécute, mais ce n’est pas vrai.
Je te dis que je suis maigre, et j’ai tendance à l’embonpoint.
Je réponds que je suis heureux des commentaires, mais je m’en fous de qui lirait.
Je les enrobe de mes belles paroles, je les emprisonne dans ma toile de mots volants.
Puis, je les regarde pleurer avec une jouissance qui me surprend.

Si je me suis permis de vous faire part de ma crise existentielle. C’est que dans mon organisme la vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Je vous salue camarade, Que vous soyez moche ou belle.
Ceci n’est pas mon nom mais vous pouvez m’appeler Feriel. »

jeudi 9 avril 2009

Qui a dit que la blogosphère ne pouvait pas changer le monde ?

Il y a peu de temps, j’ai écris pour dénoncer la censure d’un site médical. Quelques jours plus tard, je me rends compte que le site en question n’est plus censuré…
Je ne sais pas si j’y ai été pour quelque chose mais si c’était le cas, et si la lumière éphémère de l'étoile filante ne s'est pas encore tarie derrière les montagnes de l'ignorance, je ne raterais pas cette occasion pour appeler Ammar à lever sa censure insensée sur des sites tels que dailymotion et youtube et tous les blogs tunisiens interdits d’accès à partir de notre cher pays, pour commencer…

(Parce qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à rêver…)

mardi 7 avril 2009

Don quichotte des temps modernes…

Prendre le taureau par les cornes.
Défier les lois de la gravité pour aborder légèrement des sujets graves.
Combattre des moulins à vents.
S’approprier des causes justes où tu ne devrais même pas te sentir concerné.
Aimer la vérité au point de faire de ton corps un pont pour qu’elle puisse quitter définitivement l’horreur des ténèbres.
Etre toujours disponible, toujours présent à l’appel quand il s’agît de s’élever contre une injustice, de défendre un être indéfendable pour peu que tu sois convaincu de la légitimité de sa cause.
Vénérer des principes nobles tels que LIBERTE, EGALITE, JUSTICE.
Ne pas avoir peur de dire les vérités telles qu’elles sont, aussi crues soient-elles pourvu qu’à la fin tu arrives à faire changer la face du monde.
Avoir à l’idée que tel ou tel te cherchent à l’heure actuelle pour te demander des comptes à propos de ton engagement qu’ils jugent excessif, s’endormir, cependant, avec toute la sérénité du monde.
Avoir le cœur qui bat fort à chaque fois que tu es en présence d’un abus. Avoir l’esprit citoyen, laisser son stylo toujours à portée de main et ne jamais tarder à rédiger la révolte des laissés pour compte, les peines des démunis et la haine des oiseaux chassés illégalement de leurs nids.
Etre craint pour sa franchise, son franc-parler ou respecté pour son honneur, sa dignité.
C’est ainsi que tu es né, p’tit frère… Et c’est ainsi que tu périras !

الخشم ومنبع الإنسانية

يكذب عليك إلي يقلك القلب هو العضو الأهم في الجسم.
أهم عضو هو الخشم.
خاطر كان قلبك يسكت، تموت صحيح... أما تبقى بخشمك.
وإذا خشمك تخليت عليه، لا فائدة في حياة ولا قيمة للقلب.
وزيد على ذلك القلب تنجم تعفس عليه وتقلب الفيستة.
خشمك عمرك ما تنجم تعفس عليه ويبقى شامخ في بلاصتو... لمجرد أنو الخشم بيدو عندو خشم وما يقبلش بالهوان وما يسامحش في خشمو.
يا خسارة قداش من بنادم ما يعرفش قيمة خشمو، يبدى يبعول ويعاود وما يخسرش عليه حتى باكو مشوار...
خشمك ديما يقعد أغلى رفيق تكمل معاه المشوار...
فما إلي خشمو كبير فما إلي خشمو معوج وفما إلي خشمو يعرف كل يوم بالدم ويرفض الإنكسار... أما المسكين فيهم الكل إلي يتولد خشمو مسدود...
تلقاه المغبون لا يستعملو في الشم لا في التنفس... وحتى خشم ما عندوش...
الخشم موش لازم لكسب المال وفما حتى إلي يقولوا إلي الخشم عائق لجمع الدنانير، وإلي يخلي خشمو في الدار ويمشي يخدم الرزق يكون أوفر بكثير...
لكن والحق يقال الرزق إلي بالخشم ديما أبن ببرشة...
ملخص الحديث قدر خشمك حق قدره وإياك ثم إياك تحقره... وإلي غاب غاب قسمو وإلي ذل تقص خشمو ...
هذا ما يمنعش... إذا وجعك خشمك، تعمل تخطيط على القلب... وبقدرة ربي لا بأس

lundi 6 avril 2009

Les aveux d’un soir

Mon cœur… Mon unique espoir…
Mon immense désespoir…
Je n’aurais jamais imaginé pouvoir te le dire en face…

Mais avec ce crépuscule de printemps, tes yeux qui brillent, ta voix si douce, tes lèvres pulpeuses, ton visage angélique et tout ce que je n’aurai pas la présence d’esprit de citer…

C’en est trop pour moi…
Je le confesse, je le balbutie.

Je n’avais jamais bégayé auparavant. Aujourd’hui il m’est si pénible d’articuler ton nom pourtant composé de si peu de lettres.

Mon inspiration… ma muse…
Mon spleen et ma consternation…

Tu es si belle si sublime. Toutes les étoiles t’envient ta présence à mes côtés… Mais de toutes les étoiles c’est toi que je préfère, ton regard malicieux, ta mimique qui me fait toujours le même effet.

Tu me subjugue, tu sais…

Je sais pertinemment que notre amour est impossible car une étoile et un minable être humain ne pourraient jamais s’unir pour le meilleur et pour mourir…
Parce que les étoiles ne meurent jamais et que les humains périssent au bout d’un moment.

Mais toi mon étoile… mon illumination…
Tu me tues tellement de fois par jour.

On me demande ce qui me prend de vouloir à tout prix me refuser au monde.
Mais c’est parce qu’ils ne savent pas… que chaque nuit je veille jusqu’aux premières lueurs de l’aube dans les bras de mon étoile chérie…
Morphée m’accuse de trahison et a juré de ne jamais revenir.

Mais je la voie chaque nuit revenir, tête baissée implorer mon pardon… Rien que du fait que c’est avec mes mots qu’elle fait rêver les gens…
Je lui répète indéfiniment qu’il n’en pas question !

Cependant, il est une question dont j’ignore absolument la réponse…
Comment ne jamais célébrer notre union ? Sommes-nous vraiment si différents ? Notre amour ne pourrait-il par triompher de tous ces désaccords dont nous ne sommes pas coupables comme dans les romans du siècle dernier ?

« Carpe diem ! » me répondit-elle !
Vivons pleinement chaque instant, en gardant à l’esprit qu’un de ces jours on devra se laisser pourrir de solitude, chacun dans son coin…
C’est triste à mourir…
Mais rien que pour les moments qui me restent à tes côtés, la vie vaut bien plus que son pesant d’or et de diamants noirs…
Après, on verra bien…

samedi 4 avril 2009

Chanson éternelle du LPBT

Au cours d'un après-midi mémorable assis avec mon ami de longue date dans un des cafés les plus mal fréquentés de la capitale tunisienne, j'avais écris comme toujours un poème qui était plus long plus long et plus attrayant que d'habitude.
On était en 2005, c'était la naissance d'une chanson qui marquera à jamais le Lycée Pilote Bourguiba de Tunis (ex-Lycée Carnot). Une chanson qui avait révolutionné le lycée, une révolution à notre échelle me diriez-vous.
Sévèrement réprimandé par le lycée, mais heureusement que j'avais une mère qui a toujours cru en moi et qui n'a jamais cessé de m'encourager à écrire.
En 2009, tout a changé dans le lycée. Même les arbres vieux de plus de cent ans ont été déracinés par l'œuvre inoubliable d'une directrice qui aura laissé une empreinte aussi incompréhensible que haïssable.
La chanson quant à elle existe toujours!
Quatre ans sont passées mais elle n'a pris aucune ride.
La preuve en image:

video


Je ne vous cache pas que c'est une fierté indescriptible d'avoir été et de demeurer la voix de lycéens déchainés. Hamdoullah... Rabbi kbir!
En espérant un jour pouvoir faire chavirer les coeurs d'un nombre plus imposant de personnes... Inchallah

vendredi 3 avril 2009

Une question toute simple à Ammar

Sur quels critères tu t'es basé pour censurer ce site médical ?
Parce que je l'avoue, ta logique me dépasse largement...

mercredi 1 avril 2009

تحية لكل أفراد الشعب الكبير


من أصحاب النصب في سوق بومنديل مروراً بكل من رفض أن يرمي المنديل وصولاً لمن يراجع ليالي تحت ضوء القنديل...

لمن يرفض الإستسلام لواقع ما يفرحش ويمني النفس بأحلام مستحيلة...

يا شعب انتي تونس وانتي النفس وانتي القلب النابض...

تحية في المستوى لمن يلبس الكافية الفلسطينية كرمز من رموز التعاطف مع اخواننا في البر الآخر...

تحية ليكم يا شعب النجمة والهلال، يا من لم يفقده الواقع المر الإبتسامة.

تحية ليك يا شباب يا اللي ما تحيرش! و كي قالولك باش تقرأ في الكلية هذه لازمك السكور العالي ما قعدتش تبكي وحدك على زهرك و مشيت للخارج، خدمت نادل في قهوة باش ما إتعبش داركم في البلاد و خرجت منها كيف الشعرة فوق الزيت...

تحية كبيرة لكل الناس إلي تخلق من الوجيعة ضحكة، ومن الضعف قوة، ومن الهوان عزيمة وتجعل من الدنيا جنة.

تحية لكل من نزح من الريف للعاصمة وعايروه بالتجوبير خاطر لهجتو مغايرة ورغم هذا عمرو ما بدلها.

تحية إكبار لكل من طلب العلم والعلم علق عليه، ما ضاعش وما
ضيعش صنعة اليدين.

تحية لهاكل الشاب إلي يعبي القفة برزق حلال ويرسم البسمة على فم والدتو.

العمال عليك يا شباب تونس
ما نقلكش انتي الحل أما أكيد انتي المستقبل...
ما نوصيكش على تونس... أمانة في رقبتك

Seul face à sa feuille blanche

Envie de rien.
La mort dans l’âme.
L’esprit embrouillé.
L’avenir embrumé.

Seul face à sa feuille blanche.

Nul ne sait l’écouter, le comprendre.
Nul ne voit en lui ce qu’il est vraiment.

Seule cette feuille format A4 assaisonnée avec un porte-mine 0.7 qui la creuse et ne s’en excuse même pas, sont là quoiqu’il se passe.
Qu’il neige ou qu’il pleuve averse, elle ne se lasse jamais de lui tenir la main.
Elle était son hobby mais elle est vite passée au rang de passion puis même de véritable raison de vivre.
Personne ne réussit à percer véritablement tous les mystères de cette ascension fulgurante qui a littéralement transformé le destin d’une minable feuille blanche qui aurait bien pu finir aux oubliettes.

Elle noircit à coups de phrases inachevées mais se lave souvent la conscience à coups de bains d’encre sans trop s’en faire. Quand il écrivait, il la blessait, elle se taisait mais versait indéfiniment du sang d’encre.

Il était fort avec les mots, elle était à peine remise de ses maux, qu’il se remettait encore à la noircir, à lui ternir l’esprit.

Il était le seul, elle était l’unique. Ils affichaient tout deux le même visage, la même mimique.
Ils ne faisaient plus qu’un…

Esseulé face à sa feuille blanche, sa solitude s’est envolé, il a atteint le Nirvana, le sommet du Boukornine.
Qu’a-t-il vraiment fait de sa vie, celui qui n’a jamais frémi d’émotion en atteignant la pointe du Boukornine ?!