Les fidèles du Boukornine

vendredi 8 août 2008

Le mystère des réverbères


On est parfois confrontés à des situations qui défient toutes les lois qui régissent l’univers et qui restent longtemps inexpliquées.

Je ne vous cache pas que dans ma vie la rationalité est de mise. J’ai très peu de points d’interrogations qui son restés en suspens. Je ne cesse d’ailleurs de remercier dieu pour cette faveur inestimable. Beaucoup de gens n’ont pas cette chance.

Mais depuis quelques années, un problème me tient tête. Une énigme n’a aucune envie d’être élucidée. J’ai eu beau essayer… Rien n’y fait.

A chaque fois que je passais sous un réverbère il clignotait et s’éteignait brusquement comme si on m’avait jeté un sort.

Au début j’adhérais fortement à la thèse du hasard oubliant que dans ce monde le hasard n’a pas lieu d’être. Tout est calculé à l’avance.

J’ai fini par me rendre à l’évidence quand la scène s’est répétée des dizaines de fois.

Je suis allé voir des marabouts, des voyantes et des guérisseurs africains… Ils ont tous été effrayés par l’annonce de mon cas. Ils m’ont tous lancé à la figure sèchement la même: «Je ne peux rien faire pour vous… »

L’aventurier que je suis s’est alors réveillé et a volé au secours de mon âme aux bords du gouffre.

J’ai quitté mon chez moi pour des contrées lointaines dont on louait les connaissances mystiques.

Après dix ans de quête éprouvante. J’ai finalement trouvé.

C’est un célèbre guérisseur de la zone de « El kabbaria » en pleine république centrafricaine qui m’en a fait la confession.
Je devais tout simplement briser à l’aide de cailloux de petit et moyen diamètre les lanternes qui avaient encore le mauvais goût de s’éteindre quand je les croisais.

Le résultat est édifiant !

J’ai retrouvé ma quiétude.

Depuis je vénère « Hamma ellame » le centrafricain d’el kabbaria qui m’a sorti des ténèbres et plus aucune lanterne ne me résiste…

1 commentaire:

080808 a dit…

Toi aussi tu éteins les réverbères ?