Les fidèles du Boukornine

jeudi 10 avril 2008

Comment rester poli dans une polyclinique ?


Comment ne pas s’ouvrir les veines quand je sais qu’en faisant le serment d’Hippocrate vous aviez commis le plus grave mensonge de votre vie ?
Comment garder son esprit si je suis convaincu que vos décisions ne sont motivées que par l’unique gain matériel ?
Comment avoir encore foi en vous, vous qui aviez violé la confiance des gens, qui aviez dilapidé ces économies qu’ils n’avaient pu amasser qu’après une longue vie de dure besogne ?
Comment vous respecter si j’ai finalement su qu’il n’était en plus qu’un pauvre incompétent ?
Comment vous sourire une fois de plus si, en revanche, votre sourire me sera taxé ?
Comment faire si le cal ne prend pas ? Comment faire si la fracture n’a pas été réduite ? Comment ne pas mourir de peine pour ma blonde aux yeux bleus ?
Il est vrai, tout de même que la plus grave des erreurs serait de généraliser. Un propriétaire d’une grande clinique de la banlieue nord de Tunis a, en effet, récemment décidé de bâtir un hôpital pour y soigner gratuitement les gens que la vie n’a pas gâté en partant du principe que les riches payent pour les pauvres et dans l’esprit même de l’éthique médicale…
En tout cas, les teigneux se reconnaîtront.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, très beau texte, la politesse n'est plus de vigueur malheureusement de nos jours mais heureusement qu'il existe encore des personne qui y tiennennt et qui est le première devise

C'est magnifique ce que tu es écrit

Anonyme a dit…

"Comment faire si la fracture n’a pas été réduite?"==> il est temps pour toi khalil que le stage d'ortho finisse!! bon courage pour l'évaluation de demain!!

pink_panther a dit…

Cci n'est pas toujours vrai,
je me demende avec qui tu bosses?
dans les hopitaux, on ne trouve que des personnes souffrantes et matériellement et physiquement et moralement et...
la noblesse dont fait preuve plusieurs medecins n'a pas d'égal;
Je m'excuse mais ceci est absolument faux,
je ne dis pas que les medecins sont des saints mais ils sont obligé à l'humanité et l'humilité et à la longue ils s'y font presque tous!

Khalil a dit…

----> Anonyme1:
Je te remercie pour tes encouragements...
----> Anonyme2:
3aychou, mais ce que tu ne sais pas c'est qu'il reste encore quelques jours pour l'évaluation et pour la fin du stage... Wenti jawek béhi ?
---->Pink_panther:
J'ai bien précisé à la fin du poste que loin de généraliser, je décrivais seulement une expérience personnelle, j'essayais de critiquer cette nouvelle vision du métier qui transforme la médecine peu à peu en commerce des maux... Ne me dis pas que tu n'as jamais entendu parler des excès des praticiens opérant dans dans les cliniques ? Des abus, notamment, quand les familles ne sont pas médicalisées...
Ce détournement de la visée de ce noble métier est un fait condamnable, Je ne fais que le dénoncer...
Maintenant, je n'ai jamais dit que
tous les médecins sont de minables mercenaires...

Anonyme a dit…

anonyme 2: je vois que je me suis trompé ; mais tu ne devrais pas t'ennuyer pour une semaine de plus avec Daoud and co!!