Les fidèles du Boukornine

mercredi 9 février 2011

Une association de blogueurs ! Pourquoi pas ?

L'idée a germé pendant des années.
Elle a engendré des querelles, des débats, des centaines de billets, de messages et d'avis sans jamais trouver un terrain d'entente.
Vu que l'un des fondements du blogging c'est l'anonymat, non pas seulement dans les pays sur lesquels plane l'ombre dictatoriale d'une oligarchie qui défend violemment son pouvoir mais aussi dans des pays comme la France et cela afin d'éviter toute embrouille liée à son activité de blogueur et de pouvoir écrire librement.

Les blogueurs, dans le sens large du terme, à savoir les utilisateurs de Facebook et de twitter compris (définition des médias tunisiens) sont des personnes menacées, sans vouloir se faire passer pour des victimes.
Sous Ben Ali, bloguer était une activité à risque. Slim Amamou, Hamadi Kaloutcha, Azyz Amamy et Fatma Arabicca, un peu plus tôt, peuvent en témoigner. Et cette liste est loin d'être exhaustive.

Après le 14 janvier, on a tort de croire, même pour les plus optimistes, à un changement radical et immédiat de cette situation.
Rome n'a pas été construite en un jour, les nostalgiques de la dictature et de la violence à l'égard de ces blogueurs, véritables piliers de cette révolution et dernier rempart face à ces pseudos journalistes passés maitres dans l'art de la désinformation.
Les témoignages de personnes qui ont été sujets de menaces, de coups de téléphone douteux, piratages de compte et autres procédés douteux, rien que ces derniers temps, se comptent par dizaines.
Par ailleurs, un virage dictatorial à l'issue de notre révolution est toujours à redouter. Il ne faut pas dormir sur ses deux oreilles...

Cette association aura pour but de défendre les blogueurs, de les rassembler, de susciter des vocations et de dénoncer tout dépassement à l'encontre de ces jeunes gens qui se sont fait un point d'honneur de chercher la vérité à la source et usant de leurs propres moyens contournant ainsi les barricades d'une presse supposée libre mais qui ne l'est pas toujours.

Je soumets à votre bienveillance cette idée vieille comme le monde mais ô combien importante à mes yeux.
J'espère que je ne serai pas le seul !
A bon entendeur !

12 commentaires:

3lulu a dit…

J'embarque!

Khalil a dit…

Heyel yesser il y a une bonne quinzaine de personne jusqu'à maintenant :)
I have a dream...

Kamel Ben Rhouma a dit…

J'embarque aussi !

3lulu a dit…

La question que je me pose est : faut-il avoir des critères d'adhésion à cette association, à part le fait d'être blogueur?

DarkWador a dit…

Totalement contre ya khalil, une communauté oui mais une assoce non. L'association créera des tensions et je n'apporterai pas un soutien à celle ci car il n'y a pas réellement un point de ralliement de tout les blogueurs mais il n'y en aura jamais. et ça sera très difficile à gérer une association de ce genre qui défendra les blogueurs ... mais je dis pas qu'ils n'ont pas le droit de la créer, une association qui porterait le nom *Association pour la liberté de l'espace virtuel ou bien du net* serait plus légitime et défendra l'espace internet tunisien de tout interventionnisme étatique ou institutionnel des lois anti liberté sur le net. Il y aurait des blogueurs engagés, des avocats, des journalistes, des associations autour des média , ...
Le sectarisme Blogueur n'existera jamais

3lulu a dit…

Une association de blogueurs ressemblerait à une association d'écrivains si différents et éclatés soient leurs styles et appartenances. Pour ceux qui sont contre, c'est simple, ils n'ont qu'à ne pas y adhérer.

3617MyLif€ a dit…

Bonjour,
Je rejoins DarkWador dans le sens où blogueur n'est qu'une facette de notre identité numérique. Une telle association au delà de l'identité floue qu'elle véhicule (quelles idées? pourquoi les blogueurs uniquement?...) participe à l'idée que les blogueurs sont dans leur monde à part et se réunissent justement pour rester entre eux et pouvoir bien se défendre.
Si un utilisateur de twitter est attaqué par la justice, une telle association va elle refuser de se porter à son secours parce qu'il n'a pas de blog?
Je suis plus de mon côté enclin à privilégier la création d'un observatoire des libertés du monde numérique qui s'attacherai à toutes les problématiques d'identité virtuelle (sur twitter, les blogs, facebook,...) ainsi qu'à d'autres problématiques qui vont se poser prochainement telles que la censure sur internet, le téléchargement illégal, les prix des abonnements Internet, les abus commerciaux des providers, l'attribution des noms de domaines en .tn,...
Si le projet s'oriente plutôt vers cela alors j'adhèrerai volontiers.

E. a dit…

Ça permettrait ptet de mettre fin à cette petite guerre sur la toile: Vrais bloggueurs, faux bloggueurs, cyberdissidents... Faites la paix, vous êtes tous geeks ! :p

Walid Ernesto a dit…

Partant !

ارابيكا a dit…

اتمنى ان ترى هذه الجمعية النور قريبا :))) الأحلام الأحلام ماعادش أحلام فقط

El.. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mira.. a dit…

Quoique je change de blog comme je change de chaussettes, j'adhère à ton idée.. je suis partante! ^^