Les fidèles du Boukornine

mercredi 19 janvier 2011

Ne serait-on pas en train de nous voler notre révolution ?



Moins d'une semaine écoulée après la journée légendaire du 14 janvier 2011, retour à la lucidité et à la nature glaciale d'une réalité toujours floue et indécise.
Après le grabuge, les "Hip Hip Hip Hourra", les cris de libertaires en plein couvre-feu, les lynchages de pourritures ( Actes que je suis loin de cautionner) et les intarissables larmes de joie, force est de constater que nous baignons encore et toujours dans un flou très inconfortable. 


L'après 14 janvier sent la manipulation à plein-nez, je m'explique: 

Commençons par le commencement, Mohammed Ghannouchi qui déclare à tous les tunisiens que devant l'incapacité TEMPORAIRE du président Ben Ali à assurer ses fonctions, il se voit dans l'obligation de le remplacer TEMPORAIREMENT avant de se rétracter le lendemain et d'annoncer "la vacance définitive du poste de président."


Les évasions massives de prisonniers partout dans le pays dont notamment les dangereux criminels de la prison du Nadhour à Bizerte...

Les tentatives de brûler des points vitaux de notre économie et de notre société comme les hôpitaux qui ont été souvent pris à partie.

Quel intérêt aurait une bande organisée à attaquer un hôpital ou de libérer des détenus dangereux, sinon  de semer la zizanie dans le pays pour légitimer l'inévitable main-mise de certains cons sur notre devenir et laisser à d'autres truands l'occasion de quitter le pays alors que l'armée est occupée à rétablir la sécurité et pourchasser ces criminels armés.







La télé nationale, défunte Tv7, qui diffuse des appels à l'aide et décrit des situations d'insécurité totale et dramatique avec des échanges de coups de feu alors que ce n'est pas toujours le cas sur le terrain. Allant même jusqu'à relayer des rumeurs et parler d'un ton grave d'évènements d'une violence inouïe, appelant même l'armée en direct à intervenir dans tel ou tel endroit comme si nos militaires avaient besoin de la télé pour en être informés. Cette chaîne a une grande part de responsabilité dans le climat de terreur qui a sévit au sein de la population avant d'appeler les gens à garder leur calme.
Mais tu demandes au peuple de rester calme alors que tu lui chantes à longueur de journée qu'on a retrouvé de l'explosif dans des voitures abandonnées et que les snipers sont partout?  


Ainsi que la diffusion de faux reportages sur l'arrestation théâtrale d'une bande de casseurs "armés jusqu'aux dents" en pleine avenue Habib Bourguiba. Déclarations infirmées le soir même dans une vidéo sur Facebook où un des jeunes présumés coupables explique avec hébètement qu'il était juste allé acheter du pain au centre-ville de Tunis et qu'il a aussitôt été relâché...

L'exclusion de certains journalistes des dernières conférences de presse ne fait qu'aggraver cette crise de confiance et amplifier des doutes déjà fondés...



Le retour du 404 sur le net tunisien dont parle Tunivisions dans cet article. Nous, qui croyions comme des cons à l'émergence de la liberté dans notre pays... 


Les médias en général (malgré une liberté de ton quelque peu retrouvée) qui en évoquant les dernières manifs qui naissent spontanément un peu partout dans le pays réclamant la tête du RCD, la décrivent tous comme un appel populaire à démettre les ministres qui appartenaient à l'ancien régime occultant totalement l'aspect fondamental de cette ultime contestation où les manifestants scandent pourtant clairement: "A bas le RCD ! A bas le bourreau du peuple !" 

Hier, la police réprime violemment la manifestation anti-RCD qui a eu lieu à l'Avenue Habib Bourguiba. 

Une marche pacifique qui a eu droit à un nuage de gaz lacrymogène et des coups de matraque qui n'ont épargné ni les quinquagénaires présents en nombre, ni les grand-mères trop crédules pour se douter de la persistance d'une telle répression. 

Qu'en est-il des proches du président qui auraient été arrêtés ? Pourquoi aucune image ne filtre ? Aucune vidéo ? Le peuple a besoin d'apaisement, il a besoin qu'on le mette au courant, il a besoin d'être sûr qu'on n'est pas (comme d'habitude) en train de le duper... 
Cette guerre est aussi et surtout une guerre des images. 
J'invite d'ailleurs l'armée et le gouvernement tunisien à nommer deux porte-parole dignes de ce nom pour mettre un terme à ces rumeurs qui ne font que rendre insoutenable un équilibre psychologique populaire déjà précaire.


Des gens nous ont offert au prix de leurs vies l'opportunité de parler librement, dignement et sans crainte de se faire exploser la tranche pour nos idées. 
N'insultons pas leur mémoire, restons vigilants, ne laissons pas tomber la lutte !
Sauf qu'il est vrai que le pays a besoin aujourd'hui de revivre de ses cendres, de se remettre sur pied et c'est là, l'urgence vitale à laquelle nous devons faire face actuellement. 
C'est notre responsabilité de reprendre une activité normale, de ne plus avoir peur.
La peur, on l'a laissée pour les autres peuples. 

Quand on s'est mobilisé sans boucliers, les poings nus face à des hordes d'oppresseurs prêts à nous descendre pour la gloire de leur gourou Ben Ali, on sait que plus rien ne pourrait nous atteindre, ni les rumeurs d'Al Jazeera, ni les projets malveillants des comploteurs ni même les balles perdues.


Il est évident que des personnes à qui le système a profité pendant des décennies entières s'obstinent aujourd'hui à protéger leurs avantages et qu'ils se servent des médias, en diffusant des rumeurs, en finançant des milices et en organisant des mises en scènes rocambolesques. 


Mais, n'ayez nulle crainte, notre révolution et notre abnégation ont sonné le glas de votre réseau mafieux. La Tunisie aux tunisiens ! Gloire aux martyrs et à bas les intrus ! 

Cependant, j'appelle une dernière fois à bûcher en cours de semaine pour que le pays ne sombre pas et manifester en nombre le weekend pour que le système corrompu jusqu'à la moelle continue sa décomposition avec le moins de dégâts possibles pour ce pays que nous aimons, ce pays dont l'intérêt demeure notre unique préoccupation.



A bon entendeur !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

merciiiiiiiiii mais je voulais simplement dire que y a plus de 404 fo le dire quand meme

Khalil a dit…

Plus de 404 ?
Je ne suis pas aussi sûr !
(Cf. l'article de tunivisions sus-cité)

Eric a dit…

Merci beaucoup pour votre courage.
Cela me fait chaud au cœur de découvrir une révolution sans idéologie religieuse dont l'objectif est avant tout la liberté.
J'ai vraiment l'impression d'assister à un changement de paradigme qui nous mènera le monde arabe (mais pourquoi pas d'autres pays encore) vers la démocratie.

ça fait beaucoup de bien de voir cette classe moyenne, très cultivée, qui maîtrise les nouvelles technologies et qui demande la liberté et un avenir.
Une vrai révolution comme celle des livres d'histoire....
J'espère vraiment qu'elle ne sera pas détournée vers un régime autocratique..mais j'ai bon espoir..En tous cas BRAVO