Les fidèles du Boukornine

samedi 22 janvier 2011

La météo de la révolution



Amis révolutionnaires, amies inévitablement contestataires, bonsoir !

Hier, le premier ministre intérimaire Mohammed Ghannouchi a été interviewé, il a failli pleuvoir de ces glandes lacrymales, le visage du peuple a laissé transparaitre quelques éclaircies après les violentes tempêtes de la révolte résiduelle qui vise à faire tomber ce gouvernement intérimaire qu'ils jugent pas assez "indépendant" et pas du tout en accord avec leur volonté de rompre complètement avec l'ancien régime.

Ce matin, le climat insurrectionnel sévit encore et toujours sur tout le pays. C'en devient même étouffant. Un vent d'anarchie souffle violemment sur le sud et le centre emportant le nord au passage et tout espoir de reprendre le cours normal de la vie.

Une épaisse  couverture nuageuse de morve continuera à circuler le long du flanc d'un anticyclone libyen qui m'emmerde personnellement, vachement.

Cette perturbation qui déferle sur l'ensemble du territoire commence à me gonfler sérieusement. D'autant plus, qu'elle s'accompagne, à mon gout, d'une précipitation évidente, fruit de plus de deux décennies de frustration.

Sinon, les courants maritimes venant du nord de la méditerranée nous ont apportés quelques espèces de poissons d'eaux-troubles qu'on n'était pas habitué à croiser sur nos côtes.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une accalmie au plus tôt et un soleil éclatant qui viendrait nous dépoussiérer des nuages de gaz lacrymogènes et des règlements de compte et autres lynchages commis à tort sous l'égide d'un étendard désormais intouchable, à savoir justice sociale et démocratie.

Liberté et anarchie ont divorcé avant même de se réunir.
Rendez-vous tout à l'heure pour d'autres prévisions météorologiques.
Amis révolutionnaires, vous nous aurez fatigués avec votre énergie débordante.
Bonne nuit !

2 commentaires:

Puta PIDESCA em Férias no 25 de Abril a dit…

et bien

olive2tun a dit…

"Liberté et anarchie ont divorcé avant même de se réunir."

Quoique...
signes de réconciliation se profilent à l'horizon...restons vigilants!