Les fidèles du Boukornine

samedi 15 janvier 2011

Ma Tunisie... Je te pleure de joie...






Je m'appelle Khalil. J'ai 24 ans. Je suis apprenti médecin amoureux de son pays et bloggeur à ses heures perdues.
Depuis l'annonce du départ du despote Ben Ali, mon corps est en effervescence et mes larmes coulent.
Ce matin, j'ai déserté mon travail pour aller crier "Dégage !" devant le ministère de l'intérieur avec mes compatriotes avant d'être gentiment dispersés à coups de matraque de 1 mètre de long et de bombes lacrymogènes qui ne m'ont pas atteint.
Ma Tunisie, rien n'est aussi lacrymogène que la passion que je te voue.
Vingt-quatre ans d'existence. Vingt-quatre ans de lectures. Vingt-quatre ans d'aliénation.
Aujourd'hui, 14 janvier 2011, j'ai assisté et participé à la renaissance d'un peuple tunisien agonisant depuis que le système pourri et totalitaire du général Zinochet nous a interdit de penser.


Dans cinquante ans, si Dieu m'en laisse l'opportunité, je raconterai à mes enfants et à mes petits enfants l'épopée du peuple tunisien. Je leur conterai tous les soirs avant qu'ils ne s'endorment l'histoire de ce vendeur de clémentine à la sauvette portant le doux nom de Mohammed Bouazizi qui a immolé avec son corps un régime en béton armé fort de 23 ans de répression, de népotisme, d'abus et de despotisme....
Tous les martyrs sont mes prophètes... Votre sang béni a arrosé les terres sacrées de notre pays.
Le peuple tunisien est un exemple pour le monde entier.
Un jour il a décidé de destituer un dictateur au prix de sa vie, rien n'a pu le faire reculer.
Ni les balles réelles, ni les arrestations, ni les bombes lacrymogènes, ni les discours mensongers...
Peuple tunisien, il n'y a nul besoin de te déclarer ma flamme je sais déjà que tu en as conscience.
Combien il aura fallu de morts avant que le traitre Ben Ali ne se rende à l'évidence...
Peuple tunisien, tu as arraché ta liberté. Tu es grand, tu es fort, tu es beau, tu es intelligent, tu es mature, tu es courageux.
Ben Ali n'est plus.
Levez-la tête, on est libre ! Où que tu sois, où que tu ailles, clame ton appartenance à ce peuple on saura que pour peu que tu portes cette nationalité que le monde nous envie, tu es un Homme, un vrai, un homme libre et tenace.
Peuple tunisien, peuple opprimé, peuple matraqué, peuple trainé dans la boue, peuple volé et violé dans sa dignité, peuple terrorisé, peuple fiché, peuple épié, peuple torturé... Lève-toi et souris tu as gagné, on a gagné !
Peuple tunisien, mon peuple, ce soir je te pleure, ce soir je ne dors pas, ce soir je pleure les années de plomb, ce soir je pleure nos martyrs, ce soir je pleure notre dignité piétinée pendant tant d'années, ce soir je pleure la censure qu'on nous infligeait, ce soir je pleure les fouilles qu'on nous imposait, ce soir je pleure les tahhana qui t'ont vendu pour une poignée de dinars.
Ce soir, je crie ma joie, ce soir je pleure mon combat et celui de tous les tunisiens.
Ce soir, je vous dis que je vous aime. Ce soir, je vous dis que je n'ai pas peur de la mort ni de la tyrannie. Ce soir, mes larmes coulent.
Peuple tunisien, peuple libéré, peuple heureux, peuple téméraire, peuple unique, peuple courageux, peuple exemplaire, peuple émouvant.
Ce soir je ne veux pas rentrer. Ce soir je tiens un bâton pour protéger mon quartier des éventuels pillards qui profiterait d'un soir de chaos pour propager la haine et la peur et gâcher notre fête.
Demain tout ira mieux, l'armée sera partout mais nous serons libres.
Un bras d'honneur au passage à la France, au States, aux despotes du monde et à toutes les institutions. Notre liberté, on l'a eu touts seuls, on ne la doit à personne. Un mouvement pur et spontané né dans la rue des étincelles sur un corps sacré.

Ce soir, peuple tunisien, je t'embrasse. Peu importe si nous mourrons, j'aurai vécu le jour où je t'ai vue libre, fraîche et comblée.  Ne t'inquiète pas, on te remettra sur pieds au plus tôt, la main dan la main.
Tunisie, je t'aime...

19 commentaires:

ELLE a dit…

trop beau :')

Anonyme a dit…

les larmes aux yeux

Anonyme a dit…

Je te partage tous tes sentiments. C'est une révolte-miracle dans une époque où la révolution est un acte "terroriste" quasiment impossible.

Toutefois, j'ai peur et je suis terrifié par les indices du moment. Ben Ali a dégagé mais le système 7 novembre est encore là. Quoi qu'on dise, M. Ghannouchi a une part de la responsabilité. F. Mazaâ un bourgeois cupide et mesquin. A. Kallel est un tortionnaire notoire demandé par la justice suisse. Les lèches-bottes retournent la veste (i.e. Afif Frigui, un lèche-queue professionnel de Ben Ali et RCDiste-modèle critiquait, à peine quelques heures avant la fuite du dictateur, sur Aljazeera le régime et le RCD comme si il faisait partie du CPR. Mezri Haddad, n'en parlons pas!, et encore d'autres...). Armées jusqu'aux dents, les milices clandestines et illégales du régime attaquent la Tunisie et les tunisiens au bord de 4x4 sans immatriculations et sèment la terreur partout où ils passent à la manière des tueurs de Baghdad.
L'opposition (particulièrement les opportunistes A. Chebbi et A. Ibrahim) veulent détourner la révolution à leurs profits. Ils veulent justes des bénéfices en dépit du sang des martyrs! Écoutez les discours, vous vous en rendrez vite compte!

La France fait tout pour contrôler ce qui se passe à Tunis. Imaginez que le salaud Sarkozy se réunit tard avec l'état major de son armée, son PM et ses proches conseillers au sujet .. de la Tunisie? Ça ne vous alerte pas? moi, j'ai la trouille !

La France et l'EU ne veulent pas de démocratie chez nous. Regardez toutes les chaînes françaises et européennes de l'ouest, la rhétorique est la même: l'islamisme! Sommes-nous devant une révolution islamiste? non!
Question d'intérêts seulement! Sans un régime dictatorial et corrompu à Carthage, ils n'arriveront jamais à appliquer leurs stratégies en Tunisie qui garantiront leurs intérêts économiques, culturels et politiques!

Bref, l'opposition "sérieuse" ou plus tôt opportuniste + l'ingérence française + le cœur du système Ben Ali essayent de nous prendre par derrière. Réussiront-ils? je suis pessimiste, même trop! (indice: invocation de l'article 56 au lieu du 57). Pauvre Tunisie et Pauvres Tunisiens! à quand la fin du déluge de notre souffrance? :'(

jean jacques a dit…

merci pour ce magnifique texte que je me permets de reproduire de tout coeur avec vous;
un français qui a honte (et c'est pas nouveau..) de ses gouvernants et un breton fier de l'amitié entre les peuples.
:-)

annie a dit…

Une française (quoique!!!) qui comme Jean-Jacques a honte de son pays (depuis longtemps)et qui souffre avec ses frères tunisiens --même mari, enfants et petits-enfants!!-- et qui heureusement pour elle est fière de son "côté tunisien"..... Bravo pour ce merveilleux texte!!

yacine de france a dit…

je suis un algérien heureux et triste en méme temps, heureux pour mes voisins tunisiens car ils ont bravé leurs peur et pu vaincre leur dictateur mais je suis aussi triste pour mon pays l’Algérie car ça fais des années nous qu'on se révolte contre notre pouvoir qui n'a céder que des miette à un peuple assoiffé de libérté, bravo

Anonyme a dit…

Entre Honte et Fierté, Entre France et Tunisie !
Jolis mots Khalil, merci...

Béa

maria-d a dit…

De tout coeur avec vous et une pensée fraternelle.


La volonté de vivre

Lorsque le peuple un jour veut la vie
Force est au destin de répondre
Aux ténèbres de se dissiper
Aux chaînes de se briser...

Souffle alors un vent violent dans les ravins,
Au sommet des montagnes et sous les arbres
Qui dit :

« Lorsque je tends vers un but
Je me fais porter par l’espoir
Oublie toute prudence
Je n’évite pas les chemins escarpés
Et n’appréhende pas la chute
Dans les flammes brûlantes.
Qui n’aime pas la montagne
Vivra éternellement au fond des vallées » ...

Abbou el Kacem Chebbi

Anonyme a dit…

Très beau texte ! et très fière d'être tunisienne ! merci à vous qui avez fait cette révolution.

Anonyme a dit…

Mektoub !!

Le peuple révolutionnaire français est avec vous ! Nous devrons rechercher dans les prochains mois, les causes qui expliquent le silence complice de nos propres gouvernements à propos des dictatures. La Tunisie, mais aussi la Chine qui émerveille tant notre ancien ministre Raffarin ou ses complices de l'UMP

Que ceci serve d'exemple à tout les peuples de la planète, que dictateurs et profiteurs soient écartés et neutralisés.

Fred from France

Anonyme a dit…

Bravo a vous peuple Tunisien mes pensées vont a ce jeune homme qui s'est immolé, cet homme est rentré dans l'histoire de votre beau pays,qu'il repose en paix. Continuez a virer toute cette clique car les 3 que j ai vue a la télé ne m'inspire pas confiance prenez votre destin en main.
Un francais qui a du mal a digérer l'attitude de son gouvernement
Encore une fois bravo

Anonyme a dit…

Merci, Khalil, pour ce cri du coeur qui ne peut que toucher tous ceux qui croient en un monde de justice et de liberté.
Je rêve d'un monde suivant l'exemple tunisien pour chasser les oligarques et les ploutocrates qui volent le peuple et accaparent les richesses produites par lui.
Vous avez bien raison d'être fiers de vous en Tunisie et j'espère que vous saurez garder les fruits de votre courage et de votre détermination.
En tant que français, je suis outré par la réaction des poliques de notre pays mais cela ne m'étonne qu'à moitié car nous avons les mêmes corrompus au pouvoir chez nous. Seule la manière utilisée pour maintenir la rente de l'oligarchie change.
Ne lâchez rien et soyez vigilants. Amitié.

L'Oeil qui court a dit…

Chez vous enfin la dictature s'esquive après tant d'années de jougs, d'humiliations, de violences corporelles... Vous allez goûter à l'instauration de la liberté d'expression, à la mise en place du respect et de l'égalité. C'est un long travail qui demande une rigueur de chacun...

Chez nous, la démocratie est menacée, attaquée à petites touches insidieuses par le gouvernement et le président de la république. On ne sait déjà plus tout à fait ce qu'est la justice, beaucoup de juges n'appliquent plus la loi mais les consignes d'état. Et les français sont aveugles.

Tout à l'heure, je vais à une manifestation. C'est encore possible. Contre le vote d'une loi qui remet en cause les possibilités des étrangers en France de faire appliquer leurs droits et d'accéder à la justice contre l'arbitraire de l'administration. Une loi qui met en place les moyens de rendre hors la loi les plus pauvres en donnant droit à l'administration de détruire leurs habitation de fortune.

Comment fait-on pour alerter un peuple de la mise en place insidieuse d'une dictature ?

Anonyme a dit…

Je partage aussi sur mon Facebook, afin que mes amis français pleurent aussi de joie en lisant vos mots simples et vrais.

Anonyme a dit…

MAGNIFIQUE, Khalil, j'en ai pleuré, et j'en pleure encore,
ce matin là, j'ai fais 140 kms (Sousse) avec une amie, pour venir devant le Ministère de l'Intérieur, crier DEGAGE DEGAGE DEGAGE,
j'ai le double de ton âge, Khalil, et pourtant de 11h à 14h30, j'ai hurlé, et j'ai même sauté, je n'en revenais pas, je me suis sentie soulevée par la foule,
oui moi, aussi, je raconte à mes enfants et à tout mon entourage qui ont eu peur pour moi quand ils ont su que j'étais à Tunis et que bloquée par le couvre feu, nous ne pouvions rentrer, oui je raconterais à mes petits enfants que j'ai vécu ce grand moment HISTORIQUE,
en apprenant la grande nouvelle , j'ai sangloté, de joie et de tristesse pour tous ces jeunes qui sont tombés pour NOTRE LIBERTE,
VIVE LA TUNISIE

Amira a dit…

Je suis tombée par hasard par ici
et c'est juste magnifique!
Encore aujourd'hui je partage cette joie , cette victoire que la Tunisie a obtenue toute seule avec courage et voila ça me fout les larmes aux yeux =)! On pourrait pas exprimer ce que c'est d'être Tunisien, c'est tellement un ensemble de belles choses qui nous rendent si fière et qui nous attachent à elle! Le nombre de personnes que je connais qui ont été touché par cette révolution, des tunisiens qui ont versé des larmes en direct à la télévision .. juste wow !

Anonyme a dit…

Bouleversant!, j'en ai eu les larmes aux yeux, je suis extrèmement fière d'être tunisienne. Un grand Bravo au peuple tunisien qui s'est montré plus que courageux, et un grand merci à lui d'avoir donner la liberté à la Tunisie.

Anonyme a dit…

Je viens de lire ce texte et j'en ai les larmes aux yeux. Je viens de voir la vidéo de Marzouki devant le mausolée incendié et la aussi j'ai pleuré.....
Je suis française, j'ai passé plus de vingt ans de ma vie en Tunisie, mes enfants sont binationaux et toutes ces larmes je les verse pour eux, pour leur pays qui est en train de se détruire et je suis tellement triste. Comment peut-on en arriver à cette situation ? Tout ce que je lis abhorre ces islamistes qui usurpent le nom de l'Islam. Ces gens qui se conduisent pire que des délinquants, qui n'ont aucun respect pour leur culture et qui sont là à donner des leçons de religion comme si leur voix était la seule valable. Connaissent-ils au moins le Coran, l'esprit du Coran ? J'en doute.

Anonyme a dit…

bien vrai ce que tu dis moi aussi francais ne en tunisie dans le centre bab sadoun pleure de voir ce si beau pays se degrade j'en souffre et j'en garde un tres bon souvenir de mon enfance