Les fidèles du Boukornine

dimanche 20 mars 2011

20 mars, plus que des cigarettes, une date qui fait un tabac !


Fut un temps où le dictateur déchu passait sous silence une partie incontournable  de notre histoire contemporaine, je cite par exemple la date de la proclamation de l'indépendance de la Tunisie, le 20 mars 1956.

Nous avions pourtant droit, pour fêter le 7 novembre, le jour du "changement béni" à une semaine fériée pour les élèves et étudiants, deux jours pour les travailleurs. Les drapeaux étaient placés partout dans les rues, et toutes les artères de la  Tunisie, on dépensait sans compter pour nous dire que nous devions nous réjouir d'avoir un dictateur à la tête du pouvoir.
Les livres d'histoire concentraient tous leurs efforts sur l'après-87 et occultaientt d'une façon très méprisable  10.000 milles ans d'histoire c'est à dire de l'époque Capsienne, qui se situait, tenez vous bien, au VIIIème millénaire avant JC.

Cela dit, on nous soulait avec les accomplissements du messie venu nous délivrer de l'épouvantable courant islamiste, dans la rue, dans les livres, dans les médias, dans l'art, dans le sport et quand on dormait.
Le message subliminal de la 25ème image voulait nous transmettre que Ben Ali était le père fondateur de la Tunisie moderne.

Je ne vous cache pas que je déprimais pendant les vacances du 7 novembre et surtout quand je voyais qu'on essayait, pour se rapprocher du sultan, de cracher sur l'histoire et de faire d'une date historique telle que le 20 mars, un jour férié anodin où les drapeaux tunisiens n'avaient même pas le droit d'être hissés de peur que le tunisien ne soit pris d'un élan de dignité et d'orgueil et ne se lève enfin pour réclamer son dû et sa liberté violée.

C'était bien sûr, sans compter sur les principes sur lesquels cette jeunesse en jeans taille basse et gavée aux yaourts à boire a été élevée.

Hier en passant devant le siège de la télévision nationale, j'ai été étonné de voir qu'on avait accroché des dizaines de drapeaux de notre chère patrie tout autour. J'en avais les larmes aux yeux.

Le 14 janvier est pour nous une deuxième indépendance. Nous nous sommes d'abord débarrassés de l'occupation puis de la dictature, il reste certes, une culture dictatoriale à déraciner. Mais le fait est là que nous sommes libres de fêter notre 20 mars.
Bonne fête à tous !

Pour finir, j'exige que la régie nationale des tabacs et des allumettes rebaptise définitivement sa marque de cigarettes phare: 20 Mars international.
Une date aussi importante de notre histoire n'est pas à vendre encore moins quand il s'agit de produit destiné à tuer des gens à coups notamment de cancers bronchopulmonaires...

5 commentaires:

Nabbar a dit…

Bravo pour l'article !

Mais je pense que le 7 novembre ce n'est qu'un jour de férié pour les travailleurs et non pas deux !

Non Fumeur a dit…

Et des cigarettes "7 novembre" - au lieu de cette date chère que nous fêtons aujourd'hui - dans des paquets mauves seraient éventuellement un moyen plus que sérieux de lutte contre le tabac et ses coups de cancers bronchopulmonaires !

ELLE a dit…

J'ai eu les larmes aux yeux!

Bonne fête à tous et espérons que demain sera un jour meilleur pour notre Tunisie.

Merci Mr Boukornine!

Anonyme a dit…

The military has a requirement that comes as a fairly basic need
for the fleshlight installation of smart meters.

Blogger a dit…

VaporFi is the highest quality electronic cigarettes supplier on the market.