Les fidèles du Boukornine

samedi 7 février 2009

idées noires

Vestiges d’un cœur qui ne ressent plus rien. Fustiges d’une âme qui n’accepte plus d’être agressée. Etre pris au dépourvu. Etre condamné pour avoir pensé. Etre haï pour s’être exprimé et méprisé pour avoir eu des idées. Amoureux d’une terre qui ne cesse de couler. Adorateur d’une mer qui ne fait qu’avaler nos jeunes désespérés.

Ecrire pour s’exorciser mais savoir pertinemment qu’écrire n’a jamais sauvé une âme perdue de nos contrées.
Se taire à jamais, laisser parler les mots, les virgules museler les points barres car il y a tant à dire et tellement peu de temps et d’espace pour afficher ses pensées.

Après avoir tout mis sur le compte de l’avenir. Le futur s’est insurgé !
Il ne veut plus de nos espoirs. Il n’en peut plus !
Il n’a que faire de nos aspirations.

Nous partîmes, meurtris voir du côté du passé si notre salut pouvait y être hébergé.
Il nous déclare aussitôt que l’imparfait n’est pas fait pour l’espérance et que là, il ne s’agît plus de planifications mais de regrets ou de nostalgie.


Nous abandonnâmes de suite nos idées noires et nous laissâmes, impuissants, l’indifférence et la somnolence nous submerger. Condamnés à bailler jusqu’à la fin de nos jours.

Pensées à la couleur de l’obscurité, notre âme perdue saurait-elle seulement un jour ressortir du fin fond des ténèbres ?

5 commentaires:

bent 3ayla a dit…

texte digne de Grand Corps Malade..
on t'entend presk le reciter

renzo a dit…

En finissant de lire ton très beau texte, j'ai pensé à une peinture célèbre de Van Gogh qui s'appelle "Les souliers".
Je sais pas trop pourquoi. C'est ces sentiments d'abandon et d'hébétude que véhiculent ton texte.
Comme des chaussures abandonnées.Rejetées par le passé, refusées par le futur et dans une sorte de présent infini et brumeux.
Cette idée que le futur se personnifie et refuse qu'on le drague et qu'on se foute de lui....c'est saisissant .
Je souhaite à toutes les âmes en peine de sortir de leurs ténèbres.

HNANI a dit…

خليتني نسرح و نعاودنقري في كل كلمة

شكرا

Khalil a dit…

@ Bent 3ayla:

Merci charmante demoiselle :)
Ravi de vous l'avoir récité :)

@ Renzo:

Les âmes perdues sortiront un jour des ténèbres inchallah frérot.
Encore faut-il la lumière qu'on entrevoit à l'horizon...

@ Khalty Hnani:

Mar7bé bik ya a3azz ennés!

pink_panther a dit…

j'ai adoré khalil!