Les fidèles du Boukornine

lundi 1 décembre 2008

Ils se sont aimés…




Elle s’appelait Samia.
Il s’appelait Ahmed.
Ils étaient tous les deux séropositifs.
Tout les opposait.
Leur amour les a réunis.
Pour le meilleur mais surtout pour mourir.
Défiant ainsi toutes les lois de la chimie qui dictent prétentieusement que deux charges (séro)positives sont vouées à se repousser.
Ils étaient l’exception.
Pourtant ils sont aussi morts que tous ceux qui résident au cimetière du Djellaz.
Ni la trithérapie, ni cette lueur au fond de leurs yeux, ni même cet amour passionnel qu’ils vouaient l’un pour l’autre, n’avaient pu sauver leurs âmes condamnées à mort pour un moment d’inattention.
Ils se sont rencontrés dans un des meeting de l’association : Sidéens Anonymes et depuis ils ne s’étaient jamais quitté.
Aujourd’hui, ils gisent tous les deux dans le même tombeau.
Si la vie ne les a pas gâté, la mort peut-être pourrait-elle leur donner la chance de vivre pleinement leur amour.


Ne soyez pas suicidaires !

Protégez-vous !
Optez pour la vie !

4 commentaires:

l'enfoiré de sa race a dit…

J'espère qu'ils n'iront pas contaminer les autres de l'enfer .
Une capote en graphite devrait faire l'affaire .

L'AsNumberOne a dit…

merci pour ce billet
@l'enfoiré: ce n'est pas sympathique monsieur de se moquer des peines des autres... et puis qui te dit qu'ils seront en enfer???? j'ai pas envie de continuer

jolanare a dit…

hors sujet
tu es tagué!!

pink_panther a dit…

c'est romantique!