Les fidèles du Boukornine

mercredi 10 décembre 2008

Dans la peau d'un bloggeur...

Tantôt il ose,

Tantôt il se repose,

Mais le plus souvent, il pose ses proses,

Elles aussi, tantôt roses,

Tantôt moroses,

En si peu de phrases il évoque tant de choses,

Allant de la fréquence de l'overdose,

de ses conséquences, de ses causes,

à l'incontestable influence de la ménopause,

dans la physiopathogénie de l'osteoporose...

Il est parfois déÏfié voire même baptisé "Le magicien d'Oz"

Mais quand il n'a rien à dire et qu'il ne garde sa bouche close,

ses lecteurs ne se gardent pas de lui sortir: "L'ami cause toujours



Cher jongleur verbal, il se trouve que vous êtes à la bourre,

Vos yeux voilés n'arrivent plus à discerner la lumière du jour,

On ne peut s'impliquer quand on écrit, coincé dans sa tour"

En parfait troubadour,

qui aguise sa plûme de jour en jour,

Je m'en vais trouver la vie dans les doux moments d'amour,

Rêver de la seule, de l'unique, la choyer, lui faire la cour...

Finalement, je n'ai de choix que d'aller changer d'air,

plonger sans penser dans les profondeurs de la mer...

4 commentaires:

The Dreamer a dit…

la médecine t'inspire, lol

zahraten a dit…

attention à la cour que tu lui fais! elle sera mieux sans t (thé ou Te)

renzo a dit…

La physiopathogénie de l'osteoporose : sacré talent médico-littéraire.

Khalil a dit…

@ The Dreamer:
Plus que tout la médecine me passionne...

@ Zahraten:
:) Avec ou sans thé, la fête n'est-elle pas plus folle sans alcool ?
(ma tchalla9ch, j'ai rectifié :p)
Merci!

@Renzo:
Merci cher ami...
Je suis et tu le sais bien un de tes fans les plus fervents!