Les fidèles du Boukornine

dimanche 25 juillet 2010

L’état des lieux

Un monde riche en rebondissements, des idées qui foisonnent là dedans mais aucune envie d’écrire et de meubler ce blog jadis fort animé.

Parce qu’envie de rien.
Parce que les verres des lunettes sont souillés et j’ai la flemme de les nettoyer.
Parce que ce putain de bas monde fout le camp.
Parce que le pain coute désormais 250 millimes au contribuable.
Parce que rien n’est clair dans la vie.
Parce que la lune nous boude.
Parce que l’UMP dénonce les moyens d’investigation « fascistes » de Mediapart sans discuter le fond de l’accusation.
Parce que l’ex brillantissime champion, adulé des foules, Lance Armstrong est un minable dopé qui finit sa vie comme une bête de cirque que tout le monde regarde mais à qui personne ne fait attention.
Parce que vous ne viendrez plus chez nous par hasard… (Vous n’aurez plus le choix, vu que les autres blogs sont censurés)
Parce qu’on a marché sur la lune mais que ce n’est pas vrai, en fait. Ou peut-être que si, même s’ils disent que non, à la télé et que pour faire intello et éveillé, je me dis que je n’y crois pas.
Parce que le Hamas interdit le narguilé aux femmes.
Parce que la fessée est désormais punie par la loi en Tunisie, même si bon nombre de responsables en mériteraient bien une. La loi est toujours au dessus de toutes les considérations, surtout quand il s’agit de nous et pas des autres.
Parce que beaucoup de principes se sont envolés.
Parce qu’en Tunisie, on trouve légitime la déforestation massive pour ériger des quartiers résidentiels de haut standing à Ennahli, Gammarth et ailleurs.
Parce que les gens sont indifférents.
Parce que je t’aime Tunisie, même si j’ai mal pour toi. Mal de te voir exploitée, incomprise, désarmée, détournée de ton orbite. Mal d’être toi.
Parce que le romantisme me tue, que la passion me consomme et que ma grandeur et ma candeur laissent souvent place à une haine farouche.
Parce que mes soupapes de sécurité ont explosé mais qu’on n’évoque même pas mon cas aux infos.
Parce qu’il fait une chaleur à s’encastrer pile poil dans le champ du climatiseur et à fermer sa gueule pour économiser son haleine.
Parce qu’on me spamme sur ce blog avec des commentaires chinois bourrés de virus.
Parce qu’on me pirate le compte facebook régulièrement, du fait d’une organisation secrète qui a des intentions maléfique à l’encontre de mon humble personne. Ou peut-être pas. Paranoïaque que je suis.

Voilà pour résumer pourquoi je zappe ces envies pressantes de m’exprimer, sauf qu’aujourd’hui je n’ai pas pu faire face à ce besoin impérieux de relater des faits qui me préoccupent.

A bon entendeur !

5 commentaires:

Mourad a dit…

J'adore ce texte, surtout la fin ;)
Et on sait tous les deux que les textes qui finissent par "à bon entendeur" sont toujours les meilleurs :)
C'est toujours très plaisant de se promener du côté de Boukornine :)

ancien combattant a dit…

Très belle note, qui rend compte aussi des mes états d'âme du moment. Merci pour le partage...

Anonyme a dit…

parce qu'à la CNAM de Hammam-Lif, les employés s'enferment dans leurs bureaux à clefs et n'ouvrent qu'à leurs collègues qui leurs téléphonent avant. qui dit mieux en terme de sérieux et d'abnégation de l'administration tunisienne ?

陳晏陳詩蓁雄 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Khalil a dit…

@ Mourad:
L'ami, c'est que tu es un bon entendeur.
D'ailleurs le Lakist m3allem mouch klémi mais bi chahadet koll el fanneyine :)

@ Ancien combattant:

Je suis aussi un ancien combattant c'est peut-être pour cela que nous partageons les mêmes états d'âme :)
Merci pour tes compliments ;)

@ Anonyme:

Parce qu'à H-Lif la mer et la merde ne font plus qu'un... :)
(je ne sais plus, s'il faut en rire ou en pleurer)