Les fidèles du Boukornine

samedi 12 juin 2010

Nous avons inventé le lablebi mais pas les vuvuzelas !

La star incontestable de cette édition de la coupe du monde, c'est suremement les vuvuzelas ! 
Un pur produit sud africain, selon la légende ce seraient des guerriers zoulous qui en usaient pour faire fuir les souris.
Émettant un son assourdissant et monotone, c'est à vous faire vomir d'incompréhension !
Depuis les supporters sud africains se sont emparés de cette trompette démoniaque pour déconcentrer les joueurs et faire chier le monde.

En bon tunisien et tel un islandais qui se respecte, je me sens mal quand je vois que ce sont d'autres personnes qui ont créé un outil aussi efficace pour mettre à mal la quiétude de son prochain.

Cependant, il est naturel de saluer ce peuple sud africain surendetté, pauvre, sidéen pour beaucoup et n'ayant même pas le droit de participer à cette grande fête que leur pays accueille même pas pour vendre des vuvuzelas devant les stades !

Exclus, marginalisés... Ces oubliés de l'histoire ont raison de se rabattre sur les vuvuzelas. 
A qui sait comprendre les maux et la souffrance des peuples, ce son monotone et désagréable s'apparente au célebrissime lac des cygnes de Tchaikovsky !
Sauf que trop peu de gens comprennent et encore moins apprécient.
Vive la révolte des vuvuzelas ! 
Du fin fond de la laideur des favelas émane toute la beauté et la pureté du monde !


3 commentaires:

gonze à l'aise a dit…

townships mon ami pas favelas ;) :)

Khalil a dit…

Tu as raison, pour prétexte je dirai que je prône l'universalité de la misère :)

rl64@yahoo.com.hk a dit…

想像是什麼並不重要,想像能做什麼才重要..................................................